12 février 2021 | Information

10 solutions pour lutter contre le dépôt sauvage d’ordures

10 solutions pour lutter contre le dépôt sauvage d’ordures

Selon une récente étude, 66 % des Français considèrent que la propreté de leur lieu de vie est primordiale. Dans le même temps, les zones de dépôt sauvage d’ordures se multiplient et deviennent un véritable fléau pour les maires des communes et leurs administrés. Des tonnes d’ordures ménagères sont ainsi déposées illégalement chaque année dans des lieux non autorisés par la réglementation. Pour tenter de faire cesser ces incivilités, ils existent des actions à mettre en place. Dans cet article, nous allons voir les 10 solutions pour lutter contre le dépôt sauvage d’ordures.

Solution 1 : Exposer les déchets ramassés publiquement

Les ordures sont souvent disséminées sur différents points sensibles de l’agglomération. Si les découvrir au fur et à mesure n’est pas suffisant pour éveiller les consciences, certaines villes de France ont décidé de les regrouper en un seul et même endroit afin de créer l’effet de masse. En matérialisant ainsi l’accumulation des déchets ménagers sur une place stratégique, le but est d’amener la population à une prise de conscience sur ce fléau.

Solution 2 : Augmenter et réaménager les points de dépôts des ordures

Même si rien ne justifie le dépôt sauvage d’ordures, les personnes prises sur le fait avancent souvent des arguments pour tenter d’expliquer leur geste. Il revient ainsi très souvent, certaines revendications, telles que : « les poubelles sont trop éloignées », « le nombre de conteneurs est trop peu important », ou encore « je ne sais pas dans quels bacs déposer ces déchets ». Pour pallier à cela, certaines communes ont décidé de revoir leurs points de dépôts d’ordures en augmentant le nombre de bennes ou en réaménageant la signalétique concernant le tri.

Solution 3 : Réaliser des vidéos pour sensibiliser

Une solution qui suit les tendances actuelles : faire le buzz sur internet afin de sensibiliser un maximum de personnes sur ce fait. Pour cela, une mise en scène filmée et diffusée, sans bien entendu mettre en avant les auteurs de ces incivilités, permet de se faire entendre. La prise de conscience par l’image continue de faire ses preuves et une vidéo ayant « buzzé » sera énormément partagée. De quoi  toucher une grande partie de la population.

Solution 4 : S’équiper d’un système de vidéo-protection nomade

Il existe aujourd’hui des équipements innovants, intuitifs et flexibles qui peuvent aider à dissuader les futurs auteurs de dépôt sauvage d’ordures. C’est notamment le cas de la caméra de vidéo-protection nomade. Ce condensé de technologie, discret et léger, se fixe facilement partout, sans causer de dégâts, et permet d’être déplacé au gré des différents lieux sensibles. Ces systèmes sont conçus pour fonctionner dans des zones reculées et dépourvues d’alimentation électrique. De plus, ils sont autonomes en énergie et en liaison (4G).

Solution 5 : Lancer un plan de prévention

Lancer un plan de prévention propreté peut s’avérer une excellente initiative afin de récolter des éléments sur ce fléau qui touche de nombreuses communes françaises. Des réunions, ainsi que des groupes de travail, peuvent amener à une réflexion commune qui pourrait être vectrice, à terme, de l’évolution de la réglementation en vigueur sur le sujet.

Solution 6 : Mettre en place des amendes

Il peut être mis en place des amendes forfaitaires pour sanctionner les auteurs de dépôts sauvages ayant pu être identifiés. Il est également possible d’évaluer le coût de nettoyage, d’enlèvement et de traitement lors du ramassage ou de la collecte de déchets sauvages. La facture pourra ensuite être imputée aux personnes responsables de ces actes.

Solution 7 : Organiser des campagnes de sensibilisation

Sensibiliser les populations à la gestion et au traitement des déchets ménagers collectés est une action à mettre en place sur du long terme. Cela peut être réalisé sous forme d’ateliers, de conférences ou de panneaux signalétiques sur les consignes de tri à des points stratégiques de la ville. Comme des enfants sensibilisés feront des adultes plus responsables, ces campagnes ont également leur place dans les écoles sous forme d’échanges autour du jeu.

Solution 8 : Demander un signalement des incivilités

Certaines communes ont décidé, après avoir scrupuleusement répertorié les points susceptibles d’être touchés par le dépôt sauvage d’ordures, de demander un signalement de ces actes. Cela peut, par exemple, être rendu possible par de nombreux moyens destinés à recenser ces incivilités :

  • Le lancement d’une application mobile.
  • La création d’un numéro vert.
  • La mise en place d’une « brigade de propreté ».
  • La mise à disposition de formulaires en ligne pour permettre à chacun de déclarer une zone jonchée de déchets.

Solution 9 : Végétaliser les zones sensibles

Il est prouvé que les zones fortement végétalisées sont moins soumises au dépôt sauvage de déchets. La présence de végétaux joue un rôle régulateur sur le stress et a donc tendance à faire baisser les actes de vandalismes, de dégradation et de pollution des lieux.

Solution 10 : L’art au service de la réduction des dépôts sauvages

Enfin, il est également possible de faire appel à l’art pour faire passer un message. Les zones soumises au dépôt d’ordures sont bien souvent des lieux vierges et excentrés. Pourquoi ne pas alors y laisser quelques artistes s’exprimer ? Affiches, collages, tags ou graffitis peuvent ainsi mettre à l’honneur le recyclage, la lutte contre la réduction des dépôts sauvages et la préservation de l’environnement.

Nous espérons que ces 10 solutions pour lutter contre le dépôt sauvage d’ordures vous permettront de mieux comprendre les enjeux d’une bonne gestion des déchets. La présence d’une déchetterie ou d’une poubelle dans chaque rue de la ville n’empêche pas toujours le dépôt d’ordures sur la voie publique. En jouant chacun un petit rôle, il est possible de profiter d’une commune plus propre. Ne pas jeter ses emballages à terre, trier ses déchets verts et recyclables, et solliciter sa communauté de communes pour la collecte des déchets encombrants, est à la portée de chacun. Quant aux maires, ils peuvent par exemple mettre en place des zones de collecte en apport volontaire ou proposer des bacs dédiés au tri sélectif à retirer en mairie. Ces actions auront pour but d’encourager et de développer les démarches éco responsables.