12 avril 2021 | Environnement

Les brigades environnement se multiplient sur notre territoire. LACHOUETTE, un outil pour les aider ?

Les brigades environnement se multiplient sur notre territoire. LACHOUETTE, un outil pour les aider ?

Le dépôt sauvage d’ordures est un fléau qui touche de nombreuses communes françaises. Il s’agit notamment du dépôt de poubelles hors des lieux de collecte et de toutes les dérives liées au non-respect du tri sélectif. Pour lutter contre ces incivilités, les brigades environnementales se multiplient sur notre territoire. Si le concept existe depuis de nombreuses années, il a été récemment repensé et adapté aux nouvelles problématiques rencontrées par les maires des villes. Aujourd’hui en plein essor, il permet de lutter contre ces problèmes de dépôts illégaux de déchets. Cependant, les agents seuls ont un pouvoir limité et les pollueurs peuvent profiter de leur absence, par exemple la nuit, pour commettre leurs méfaits. En ce sens, il est intéressant de se demander si les caméras nomades de lachouette peuvent être des outils d’aide à la lutte contre le dépôt sauvage d’ordures. Toutes nos réponses dans cet article !

Qu’est-ce qu’une brigade environnementale ?

Comme nous vous le disions précédemment, les brigades environnementales ne sont pas une idée nouvelle. Depuis 1989, des agents intercommunaux sont affectés à la lutte contre toutes les dérives liées aux déchets. Mises en place pour la première fois dans le Haut-Rhin, ces polices de l’environnement ont aujourd’hui tendance à se développer de manière exponentielle. Ces brigades étaient souvent composées, à l’origine, de membres de la police municipale, mais les recrues peuvent, de nos jours avoir des profils assez diversifiés.

Les maires créent en effet leur brigade selon les besoins et les problématiques en matière de gestion des ordures spécifiques à la commune. Ainsi, les compétences des agents peuvent être diverses et les brigades vertes peuvent être permanentes, ou formées de manière saisonnière. Certaines communes voient par exemple leur population fortement augmenter durant la saison estivale (stations balnéaires) et avec cette augmentation, les problèmes de dépôts sauvages de déchets  se multiplient. Les agents peuvent ainsi être des gardes champêtres, des policiers municipaux ou des contractuels.

Il est tout de même nécessaire que les agents verts soient formés à la bonne connaissance et à l’application du cadre juridique. On estime que la Confédération Française des Gardes Particuliers Assermentés (CFGPA) forme, chaque année, 300 agents destinés à renforcer les rangs des brigades environnementales. On peut ainsi définir les brigades environnementales comme « une police du mieux-vivre ensemble » affectées à la lutte contre les dépôts d’ordures en dehors des lieux de collecte et de tri (parcs de conteneurs, déchetteries, etc.).

Quel est le champ d’action d’un agent de brigade verte ?

Un agent de brigade verte a souvent une double casquette en étant avant tout un policier municipal ou un garde champêtre. Mais, son champ d’action en tant qu’agent d’une brigade environnementale est assez vaste. Leur action est tout d’abord préventive : ils ont pour mission de surveiller la voie publique ainsi que certaines autres zones susceptibles d’être utilisées pour le dépôt sauvage de poubelles et autres déchets ménagers. En veillant ainsi au respect de la propreté de la ville, ils dissuadent les personnes qui auraient pour habitude de déposer leurs ordures ménagères ou leurs encombrants à même le trottoir, de passer à l’acte.

De plus, les personnels affectés aux brigades environnementales traquent et collectent les dépôts sauvages de déchets. Ils sont missionnés, lorsqu’ils sont accompagnés d’agents de police municipale, pour le ramassage et l’ouverture des sacs poubelles déposés illégalement. Outre l’enlèvement de ces derniers, ils sont ainsi capables d’identifier la ou les personnes à l’origine de l’acte d’incivilité et de remonter jusqu’à eux. Les emballages collectés dans leurs déchets ou le numéro de série inscrit sur les bacs, cartons ou sacs poubelles utilisés pour renfermer les ordures, déchets verts ou gravats, sont en effet de précieuses indications. Ainsi, la commune accède à un meilleur recensement et à une traçabilité des dépôts. Toutefois, il est nécessaire que l’agent vert sollicite un policier municipal pour qu’un flagrant délit soit sanctionné, un brigadier seul et non assermenté n’en a pas le pouvoir.

LACHOUETTE, un outil pour les aider ?

Comme nous venons de le voir, le rôle d’une brigade environnementale est crucial pour tenter de faire baisser les incivilités liées à la gestion des déchets qui gangrènent nos communes. Cependant, il existe des limites au champ d’action des agents verts. Notamment le fait qu’ils ne peuvent pas surveiller les zones à risque en continu 24/24 heures et 7/7 jours. Pour remédier à cela, il existe des solutions technologiques innovantes qui permettent de prendre le relais de l’action humaine de manière efficiente et discrète.

LACHOUETTE  est un système de caméra nomade autonome de nouvelle génération. Robuste et légère, elle peut se fixer partout pour veiller discrètement à la tranquillité des zones sensibles. Compacte, elle peut être facilement déplacée et son installation se fait en moins de 15 minutes. Elle sera idéale pour assurer que les points d’apport de déchets sauvages ne soient pas pris d’assaut de jour comme de nuit, grâce à sa fonction contre-jour et à la vision nocturne dont elle est équipée. Elle bénéficie en outre d’une grande autonomie et permet un visionnage des vidéos à distance.

En faisant confiance, comme de nombreuses communes françaises, au procédé innovant de la caméra nomade lachouette, vous gardez la main sur la maîtrise de votre budget : aucun investissement de départ et aucun coût d’entretien ne sont requis. Vous serez accompagnés dans le montage du dossier préfectoral et vous aurez la possibilité de collecter facilement les images captées en reliant la caméra à un ordinateur. Enfin, les caméras sont équipées d’un système de géolocalisation, fabriquées en France et garanties 3 ans.

Si l’action préventive humaine contre les dépôts de déchets illégaux est importante, il est, de nos jours, essentiel de lui associer la technologie. LACHOUETTE  est donc un outil fiable et probant pour aider les brigades environnementales qui se multiplient sur notre territoire. La sécurité, la propreté et la tranquillité de nos communes sont le vecteur le plus important de l’attractivité de ces dernières. En tant qu’élu, en vous équipant pour lutter contre le dépôt sauvage d’ordures, vous améliorerez de façon notable la qualité de vie de vos administrés et vous redonnerez de la valeur à votre ville.